Vous aimez travaillez avec des pros, nous aussi !

Nous mettons régulièrement à jour cette rubrique afin de vous tenir informés des dispositifs de financement existant et nous travaillons étroitement avec les acteurs de l’emploi et de la formation sur votre territoire.

Et comme rien n’est simple en matière de d’ingénierie financière des formations, notre équipe prendra le temps de construire le montage financier qui correspond à votre besoin.

(Le nouveau plan de formation)

Chaque entreprise doit assurer la formation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leurs compétences à occuper leur emploi ainsi qu’à leur développement au sein de l’entreprise. Pour remplir cette mission, l’employeur doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de développement des compétences de l’entreprise.

Le salarié garde sa rémunération le temps de sa formation, les frais supplémentaires sont à la charge de l’employeur (hébergement, déplacement, repas).

Pour en savoir plus, cliquez ici.

La “reconversion ou la promotion par alternance”, ou encore pro-A, vise à favoriser l’évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé. Ce dispositif alterne enseignements théoriques et expérience professionnelle.

La reconversion ou la promotion par alternance associe des formations générales dispensées par l’entreprise elle-même si elle dispose d’un service interne adéquat ou des organismes de formation spécialisés ; et des cours pratiques permettant l’acquisition d’un savoir-faire en lien avec les qualifications recherchées par l’entreprise.

Ce dispositif est principalement destiné aux salariés en CDI ou en CUI (contrat unique d’insertion) ou encore aux salariés dont la qualification est insuffisante.

Les formations effectuées pendant le temps de travail donnent lieu au maintien de la rémunération du salarié dans l’entreprise. Le salaire est également maintenu pendant l’alternance du salarié par l’OPCO adéquat, chargé du financement de la formation réalisée.

Éligibilité :

La reconversion ou la promotion par alternance est mise en œuvre soit par l’employeur lors de l’entretien professionnel ; soit par le salarié.

Le salarié qui souhaite bénéficier d’une reconversion ou promotion par alternance doit en faire la demande à son employeur de préférence par lettre recommandée avec avis de réception.

Quelles démarches ?

La Pro-A peut être mise en œuvre à l’initiative du salarié ou à celle de l’employeur. La formation se déroule généralement sur le temps de travail. L’action de formation peut également avoir lieu, dans son intégralité ou en partie, en dehors du temps de travail, à l’initiative du salarié dans le cadre du CPF ou à l’initiative de l’employeur, avec l’accord écrit du salarié, dans le cadre du plan de développement de compétences.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

En introduisant la possibilité d’un co-investissement CPF entreprise-salarié, la réforme Avenir Professionnel a créé un outil fort de stratégie formation : en s’articulant avec le plan de formation pour financer les compétences dites « complémentaires » (non stratégiques, mais en lien avec les besoins de l’entreprise), le CPF co-construit participe à l’optimisation financière du plan de développement des compétences, et offre aux salariés la possibilité d’être acteurs de leur parcours formation.

En vous appropriant le CPF et en adressant la bonne communication à vos salariés et partenaires sociaux, vous pourrez en faire un véritable outil de GPEC. Par ailleurs, une mobilisation hors temps de travail du CPF peut être perçue comme contraignante par le salarié : avec votre accord, il pourra se former sur son temps de travail, avec ou sans abondement financier de votre part. Attention toutefois : depuis le 1er janvier 2019, l’employeur ne bénéficie plus de prise en charge sur les salaires (mis à part pour le CPF transition).

(Financement par l’Etat des formations des salariés en activité partielle)

Depuis le 14 avril, vous pouvez utiliser le dispositif FNE FORMATION renforcé pour former vos collaborateurs en chômage partiel.

Eligibilité :

Toutes les entreprises ayant placés des salariés en activité partielle, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. L’entreprise doit établir la liste nominative des salariés placé en activité partielle.

Salariés concernés :

  • Tous les salariés placés en activité partielle, à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
  • La formation doit se dérouler pendant la période d’activité partielle.
  • L’employeur doit recueillir l’accord écrit du salarié concerné.

Formations concernées

  • Toutes les actions de formation, à l’exception des formations obligatoires à l’exercice de l’activité.
  • Ces formations doivent permettre aux salariés placés en activité partielle de développer leurs compétences et leur employabilité.
  • Elles doivent impérativement se dérouler en distanciel.
  • La durée de la formation ne peut excéder la période d’activité partielle.

L’état prend en charge 100% des frais pédagogues des formations. La prise en charge est automatique dans la limité de 1500 euros TTC par salarié (sans plafond horaire). Au-delà de ce montant le dossier fait l’objet d’une instruction plus approfondie.

Quelles démarches ?

Le dispositif sera mis en place via un formulaire de demande de subvention et une convention signée entre l’Entreprise (ou son OPCO) et L’État via les Directions Régionales de l’Economie de l’Emploi du Travail et des Solidarités (DREETS).

Pour en savoir plus, cliquez ici.

L’entreprise et l’expérimentation sont au cœur de notre ADN chez For’Mission.

L’alternance est donc parfaitement en phase avec notre philosophie : une formule qui permet d’allier la théorie à la pratique !

Elle répond autant à la demande croissante des entreprises, qu’au besoin des apprenants de rendre concrète leur formation et de faciliter leur insertion professionnelle. 

Toutes nos formations métiers sont accessibles en alternance.

 

Qui est concerné ?

Toute personne âgée entre 16 et 29 ans peut prétendre à l’apprentissage. Au-delà de 29 ans, certains publics peuvent entrer en apprentissage (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise nécessitant le diplôme ou titre visé).

Quelles durées de formation ?

Chez For’Mission la durée de formation pour un contrat d’apprentissage varie en fonction de la formation choisie : par exemple, entre 9 et 12 mois pour un titre professionnel d’Employé de commerce, de Vendeur Conseil ou de Responsable de rayon en magasin. La durée minimum de formation est de 400 heures par an en moyenne.

Les formations accessibles en apprentissage chez For’Mission :

  • Employé polyvalent (traditionnel, libre-service…)
  • Hôtesse de caisse / Accueil
  • Employé Drive
  • Vendeur Alimentaire (traditionnel, Bio …)
  • Vendeur Non Alimentaire (Tech, Equipement de la personne)
  • Responsable Adjoint
  • Manager de Rayon
  • Assistant Ressources Humaines

Quelle rémunération pour l’apprenti ?

Munissez-vous pour une réponse précise du niveau de formation actuel de la personne et de la durée du contrat. Un simulateur vous permet de calculer le niveau de rémunération sur le site www.alternance.emploi.gouv.fr.

Les avantages pour l’apprenti

  • Se former
  • Valider un diplôme
  • Recevoir une rémunération
  • Bénéficier de l’encadrement de l’entreprise et de For’Mission
  • Bénéficier d’aides complémentaires de la Région
  • Bénéficier d’une aide au permis de conduire*

Aide au permis de conduire

L’aide au permis B apprentis est une aide de 500 euros à destination des apprentis.
Il suffit d’être apprenti (titulaire d’un contrat d’apprentissage), être majeur et avoir entre 18 et 30 ans,
être engagé dans la préparation du permis de conduire B.

En savoir plus

Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet 2020 au 31 décembre 2021 bénéficieront d’une aide élargie à l’embauche de 8000 euros pour les majeurs et 5000 euros pour les mineurs, a annoncé le jeudi 4 juin 2020 la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l’issue d’une réunion à l’Élysée entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Alors que cette aide, aujourd’hui de 4125 euros, est actuellement réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu’au niveau de la licence professionnelle et à toutes les entreprises. Les entreprises de plus de 250 salariés devront cependant avoir plus de 5% d’alternants dans leurs effectifs en 2021.

Le contrat de professionnalisation permet d’obtenir une qualification professionnelle.

Les formations s’articulent autour d’une alternance entre des temps théoriques et de la pratique professionnelle en magasin. Des actions d’évaluation et d’accompagnement des stagiaires sont mis en œuvre.
Le contenu des formations sont réalisés sur mesure, en fonction des objectifs, de la durée et des besoins de l’entreprise.

 

Les formations accessibles en contrat de professionnalisation chez For’Mission :

  • Employé polyvalent (traditionnel, libre-service…)
  • Hôtesse de caisse / Accueil
  • Employé Drive
  • Vendeur Alimentaire (traditionnel, Bio …)
  • Vendeur Non Alimentaire (Tech, Equipement de la personne)
  • Responsable Adjoint
  • Manager de Rayon
  • Métiers de bouche : Boucher…
  • Assistant Ressources Humaines

 

Qui est concerné ?

  • Les jeunes de 16 à 25 ans quel que soit leur niveau de formation initiale.
  • Les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus.
  • Les bénéficiaires de minimas sociaux : revenu de solidarité active (RSA), allocation de solidarité spécifique (ASS) ou allocation aux adultes handicapés (AAH).
  • Les personnes sortant d’un contrat unique d’insertion (CUI).

 

Quelles durées de formation

En CDD de 6 à 24 mois.

En CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 24 mois.

 

Les avantages du contrat de professionnalisation

  • Recruter de nouveaux salariés et les former aux métiers de l’entreprise.
  • Construire un parcours de formation sur-mesure.
  • Anticiper les départs en retraite et assurer la transmission des savoir-faire spécifiques à l’entreprise.
  • Bénéficier d’avantages financiers: prise en charge de la formation, aides au tutorat, aides de l’Etat.
  • Nous vous accompagnons dans le recrutement.

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE est un dispositif d’aide au développement des compétences en pré-embauche. Il a pour objectif l’adaptation des compétences des candidats aux caractéristiques d’un poste proposé par une entreprise. Il s’agit d’une formation précédant une embauche en CDI, un CDD ou un Contrat Pro.

La formation est cofinancée par les OPCA et le Pôle Emploi et peut s’étaler sur une durée allant jusqu’à 400 heures de formation. La POE est l’occasion de mettre un premier pied dans un secteur d’activité que vous ne connaissez pas mais qui vous passionne.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Vous devez être inscrit à Pôle Emploi et remplir les prérequis définis par l’entreprise qui recrute. Toute l’année, nous sommes au contact des enseignes qui recrutent. Contactez-nous via notre formulaire ou envoyez-nous votre candidature dès que vous êtes intéressé par une offre et que vous correspondez au profil recherché.

Pourquoi les entreprises choisissent For’Mission pour leurs recrutements ?

For’Mission contribue au développement des entreprises en leur permettant de déléguer le recrutement et la formation, en amont de leur intégration, de leurs nouveaux talents sur des compétences pénuriques.

For’Mission a développé une méthodologie et une expertise accrues lui permettant de proposer des cursus en parfaite adéquation avec les attentes du marché.

Son exigence est confirmée par le taux de retour à l’emploi constaté de plus de 82% pour le compte des enseignes en 2019 et 2020.

Pour plus d’informations sur la POE, cliquez ici.

L’action de formation préalable au recrutement (AFPR) est une aide financière versée par Pôle emploi à une entreprise qui engage une démarche de formation d’un ou plusieurs salariés en vue de finaliser le processus de recrutement.

Démarche

Avant le début de la formation, l’entreprise doit établir une convention AFPR avec Pôle emploi, précisant les objectifs de la formation, son contenu, sa durée, les modalités de financement et l’embauche qui doit en découler.

L’aide financière est versée après l’embauche effective en CDI, CDD de six mois au moins ou contrat de professionnalisation, après envoi à Pôle emploi d’un bilan de la formation signé par le demandeur d’emploi et d’une copie du contrat de travail. Son montant s’élève à 8 € TTC par heure de formation dans la limite de 3 600 euros quand la formation est réalisée par un organisme externe.

Qui est concerné?

Ont accès à ce dispositif les demandeurs d’emploi inscrits auprès de Pôle emploi, indemnisés ou non, ayant reçu une proposition d’emploi d’un employeur privé en CDI, en CDD d’au moins six mois, en contrat de professionnalisation ou en contrat de travail temporaire d’au moins six mois.

Pendant la formation, ces personnes sont stagiaires de la formation professionnelle rémunérés selon leur situation : si elles sont indemnisées, elles perçoivent l’aide au retour à l’emploi formation ; si elles ne le sont pas, elles touchent une rémunération de formation Pôle emploi.

Quelle formation ?

L’AFPR a pour objectif d’adapter les compétences d’un demandeur d’emploi à une offre d’emploi non satisfaite.

Elle peut être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation.

Elle se déroule en entreprise et/ou en organisme de formation, et ne peut pas dépasser 4 mois ou 450 heures.

Un tuteur est désigné au sein de l’entreprise.

En savoir plus sur le site de Pôle Emploi

Pour aller plus loin

Votre projet est défini ? Ou bien vous souhaitez être guidé dans votre démarche ? Alors prenez directement contact avec nous !